Manifeste européen contre les pseudo-thérapies

0
113

L'Espagne défend la science

Un manifeste a été organisé par l'organisation espagnole APETP, qui se traduit par l'Association pour protéger les malades des thérapies pseudoscientifiques. L'organisation a trois objectifs principaux: s'assurer qu'aucune personne malade n'est dissuadée des traitements curatifs basés sur la science; découvrir la différence entre la science et la pseudoscience et clarifier la vraie signification de mots comme traitement, thérapie et médecine et empêcher leur utilisation abusive dans la propagande pseudoscientifique; et ériger en infraction le fait de prétendre qu'un traitement est efficace ou curatif s'il n'a pas été scientifiquement étudié. Par analogie, il est illégal pour les vendeurs de voitures d'occasion de mentir sur leurs voitures. Certes, la santé est au moins aussi importante que les voitures. Là où des lois existent, elles peuvent être appliquées et là où elles n’existent pas, des lois peuvent être promulguées.

Ils soulignent que leur objectif est de protéger les patients. Ils ne sont pas contre ceux qui utilisent des pseudothérapies, mais contre ceux qui prétendent qu'un traitement est curatif quand il ne l'est pas, qui font de fausses allégations sur des traitements dont l'efficacité n'a pas été testée dans des études scientifiques, ou des traitements qui ont été étudiés et démontrés ne pas travailler. Ils souhaitent que les hôpitaux identifient les patients qui ont mis leur vie en danger en refusant le traitement et qu'ils recherchent à la place tout traitement alternatif qu'ils ont choisi. Ils souhaitent que les hôpitaux informent les autorités et le patient lorsqu'il existe des preuves de fraude. Ils veulent promouvoir la compréhension publique de la prévention, de la science et de l'importance de la pensée critique, de la pensée sceptique et de l'objectivité lors de la prise de décisions concernant la santé.

APETP est une nouvelle petite organisation basée à Valence, en Espagne. Il prévoit de poursuivre son programme à travers une variété d'activités, notamment des publications, des conférences, des prix, des émissions de radio, des productions théâtrales, des projets éducatifs et des groupes de travail, dont l'un compilera une base de données des cas de faute professionnelle et de fraude médicale. Il a préparé une lettre ouverte au ministre de la Santé recommandant des recours juridiques et législatifs. Il fournit des informations sur la façon de signaler les cas. Il a une liste exhaustive des thérapies pseudoscientifiques, des A de l'acupuncture, de la thérapie par les anges, de l'apithérapie, de l'aromathérapie et de l'Ayurveda tout au long de l'alphabet grâce à la cristallothérapie, à la ventouse, à la communication facilitée, à l'homéopathie, à l'iridologie, au MMS, à la naturopathie, à la réflexologie, au Reiki, à l'EFT , La thérapie Gerson, le régime alcalin, le toucher thérapeutique et bien plus encore. Il répertorie tout ce qui a été précédemment identifié sur SBM et Quackwatch, ainsi que quelques traitements dont nous n'avons jamais entendu parler.

Les membres comprennent des victimes, des scientifiques, des médecins, des infirmières, des physiothérapeutes, des avocats et bien d'autres. Ils sont soutenus par un certain nombre d'organisations sceptiques. Ils ébouriffent déjà quelques plumes. Une campagne médiatique a été organisée à leur encontre et l'ensemble du conseil a reçu une citation à comparaître devant le tribunal pénal.

La médecine scientifique est attaquée et semble parfois perdre la bataille, avec le charlatanisme et la désinformation partout sur Internet, les mentions de célébrités, les politiciens jettent des bêtises et la médecine quackademic infiltrant nos hôpitaux, nos écoles de médecine et d'autres institutions. Même l'armée est impliquée, offrant des remèdes non testés contre le SSPT et enseignant l'acupuncture sur le champ de bataille à ses médecins. C’est bien de voir que tout le monde n’a pas succombé. Il est encourageant de voir des efforts locaux comme celui-ci s’élever pour protester.

Leur projet en vaut la peine et ils ont besoin de toute l'aide possible. Vous pouvez les soutenir en devenant membre, en contribuant via leur campagne GoFundMe et / ou en signant le Manifeste sur https://pseudoscience-manifesto.apetp.com

Remarque: merci beaucoup à Loretta Marron des Amis de la science en médecine en Australie d'avoir porté cela à mon attention.